A en croire la tante du jeune Benoit, il existe plusieurs catégories d'orphelins, et Benoit appartient à la pire celle des enfants qui n'ont aucun géniteur. Ayant recueilli l'enfant après l'avoir arraché au cauchemardesque "Dortoir aux Entrailles" où il a passé...

ses premières années, la Tante a décidé de le remettre sur pied en lui concoctant toutes sortes de mets baroques, persuadée que seules de solides nourritures terrestres sont de nature à apaiser les angoisses d'un "neveu" obsédé par la mort.
Sous ce toit qui se veut providentiel, Benoit fantasme sur la chambre-sanctuaire de la Tante, s'interroge sur ses mystérieuses disparitions nocturnes et fréquente sa garde rapprochée, trois femmes sans âge, férues de records en tout genre et de films d'horreur. Mais un jour, à la faveur d'une veillée mortuaire, Benoit découvre une étrange substance : l'ectoplasme. Les visions dont il est alors la proie font de lui un spirite précieux aux yeux de la Tante, et sa rencontre avec Marguerite, abonnée aux enlèvements extraterrestres, ne va rien arranger.
Ensemble, ils affrontent des forces de plus en plus obscures jusqu'à une explosive révélation finale. Livre des métamorphoses déguisé en farce funéraire, Substance entraîne le lecteur dans une quête aussi vertigineuse que poignante, où ce que l'on croit être se dissout à mesure que s'efface la frontière entre la vie et la mort.